PATRIMOINE & INVESTISSEMENTS

Actualités

LUXE ET LOW COST LEADERS - LE MOT DU GERANT DEC. 2017

11/12/2017

Les marchés actions européens ont éprouvé le besoin de souffler après leur beau
parcours depuis l’été. Quelles peuvent être les raisons de ce petit accès de faiblesse ?
Pas du côté des banques centrales qui n’ont pas dit grand-chose. La nomination de M
Powell en début de mois pour remplacer Mme Yelen à la présidence de la FED a
simplement rassuré.
Ni du côté des données macroéconomiques qui confirment chiffres après chiffres une
poursuite de la reprise synchronisée de la croissance mondiale.
Ni du côté politique : M XI a été confirmé comme le maître incontesté chinois et le vote
de la réforme fiscale aux USA avance dans le bon sens. Peut être les problèmes de M
Trump avec ses liens avec la Russie pendant sa campagne électorale ont eu un effet
négatif sur la devise.
Peut être du côté de la parité €/$ : l’Europe est en train de se japoniser puisque nous
avons constaté en ce mois de novembre une très forte corrélation entre la faiblesse des
actions et la force de l’euro. Ou du côté des résultats des sociétés où les surprises sur
les résultats n’ont concerné que 54% des sociétés européennes (contre 76% aux USA).
Dans ce contexte, les actions européennes (CAC – 2,37%, ES50 – 2,83%) sous
performent assez nettement les USA (SP 500 : + 0,71% ) et le Japon (Nikkei +
2,18%). Le $ à 1,19 baisse de 2,22% et l’or est stable tandis que le pétrole gagne
3,5% (Brent 63,57$). Côté taux, rien ne bouge.
Luxe et Low Cost reste stable en novembre. Pourtant on ne peut pas dire qu’il ne s’est
rien passé ce mois-ci avec par exemple la chute verticale d’Altice et la hausse tout aussi
verticale d’Edreams Odigeo qui devient notre 1ère ligne. Nous écrivions dans notre
reporting de juin qu’il allait forcément se passer quelque chose sur cette valeur suite à
la vente de son concurrent E traveli au fonds CVC. La société a annoncé début
novembre qu’elle avait reçu des offres et qu’elle allait sérieusement les étudier.
D’autres très belles performances sur Shisheido ou Mercadolibre, l’Amazon sudaméricain
ou Fast Retailing, l’Inditex japonais.